musee etage.jpg
retouche orgue barbarie.jpg
juke box.jpg

SON HISTOIRE


·     En 1992 rencontre avec Serge Urso lors d'un concours de la chanson française à St Philbert de Bouaine
·     Samedi 10 juillet 1993 Inauguration des bureaux de Musidora.Ce jour Maurice Lecorps le président de Musidora fait une demande indirecte pour disposer de la chapelle de l'ancienne maison de retraite au député maire Lucien Richard. Celui-ci engage des travaux pour assurer une acoustique parfaite des lieux.
·     Le 20 juillet 1993 Maurice Lecorps fait un courrier à Serge Urso pour lui parler de ce projet de créer un espace culturel dans cette ancienne chapelle de la maison de retraite.
·     En 1995 création du musée par l'association Musidora
·     Le 24 juin 1995 inauguration du musée par le sous préfet Michel Boschat.
·     Le 21 aout 1996 Création de l'association du musée de la chanson française avec comme président Le docteur Lucien Richard.
·     Le 9 février 1998 remise du prix des Bravos de l'Accueil, lauréat 97 , par le ministre Michèle Demessine à Paris (fédération nationale des offices de tourisme et syndicats d'initiatives)
·      Le 23 novembre 1998 L'association dépose la marque "Musée de la chanson française" à l'Institut National de la Propriété Industrielle 

Ce musée se veut une vitrine d'une réalité bien vivante, à savoir que la chanson française a une valeur exceptionnelle et qu'elle est défendue par de nombreux artistes non médiatisés....Il est un lieu culturel où chacun retrouve la chanson, l'artiste qui a marqué son enfance, sa jeunesse.
Il permet de se ressourcer aux valeurs réelles qui sont indispensables pour être bien dans sa peau.
Il n'a pas pour ambition de raconter l'histoire de la chanson française mais de garder en mémoire ces noms qui font l'histoire de notre patrimoine culturel.
Dans le musée un tableau est placé au dessus des trois vitrines de référence des trois grands artistes : Jacques Brel,Léo Ferré et Geoges Brassens. 
Il montre ces trois chanteurs réunis dans les studios de RTL,le 8 janvier 1969, pour échanger leurs idées sur la manière de défendre la chanson française et encourager les jeunes talents. Le débat était animé par François René Cristiani. Cette réunion fut si importante que c'est ce même soir que Léo Ferré chanta à Bobino " C'est extra". Tout un symbole.
Dans une ambiance feutrée , animée sur fond sonore et dans un cadre éclairé par des vitraux multicolores, vous y verrez des anciens appareils musicaux en état de marche.
Parmi ceux-ci deux gramophones,
un phonographe à cylindre de cire datant de 1850,
un juke boxe,
un orgue de barbarie. 
 
 
  Vous pourrez mieux les voir en visitant le musée car nous ne pouvons pas tout vous montrer sur cette page.
 
Vous pourrez consulter de nombreuses partitions de vieilles chansons françaises, des documents qui vous apporteront des informations particulièrement captivantes sur la chanson avec des photos inédites exclusives.

musee mezzanine.jpg
gramophone.jpg

Labels